Quels sont les signes qu’une personne subit une addiction émotionnelle ?

L’incapacité à être heureux seul

Si l’on se retrouve incapable d’être heureux ou de se sentir bien sans la présence d’une autre personne, c’est l’un des premier signe d’addiction émotionnelle.

Une personne dépendante aura, quand elle sera seule, la sensation de s’ennuyer, n’éprouvera pas de plaisir à passer du temps avec soi-même et plus elle ressentira cet état d’esprit, plus le degré de dépendance sera important.

Cette personne cherchera donc à combler ce vide à l’aide d’une rencontre extérieure.

Ressentir le besoin de plaire

Ressentir le besoin de plaire constamment et vouloir être au centre de l’attention du partenaire que la personne convoite est un autre signe d’addiction.

L’importance sera alors d’être choisie par l’autre et d’être l’exclusivité.

Ne pas se plaire à elle même sera alors secondaire et plus tard elle risquera de réaliser que les attentes qu’elle a de son partenaire ne lui conviennent pas, recherchant juste à lui plaire et non l’inverse.

Renier sa propre personnalité

Afin d’assouvir ce besoin de plaire, d’être choisie et d’être exclusive pour l’autre, la personne dépendante affective, dès le début de la relation, va perdre une partie de son authenticité et ce, bien souvent inconsciemment. Elle adoptera un comportement censé plaire à l’autre, un comportement qui selon sa perception correspond à ce que l’autre attend d’elle. Très vite elle va se sentir mal à l’aise dans ce rôle et dans la relation, sans être consciente que ce qui provoque ce mal-être c’est le fait de renier son identité, mais elle continuera de jouer ce rôle aussi longtemps que possible.
Une relation saine ne peut être basée sur le mensonge de qui l’on est véritablement.

Se projeter trop vite dans une relation

La tendance à se projeter dans un avenir avec l’autre avant même d’avoir pris le temps de le connaître vraiment, s’emballer trop vite, ne pas s’assurer que vous êtes chacun sur la même longueur d’onde, tous ces signes montre une addiction émotionnelle forte. La personne pourra alors se sentir déçue, incomprise et apeurée à l’idée d’être abandonné. Une relation saine ne peut se construire qu’au fil du temps.

Aimer l’autre plus que soit

Faire passer l’autre avant soit et avant tout. L’autre devient alors toute sa vie, ses propres besoins deviennent secondaires par rapport à ceux de son conjoint. La personne atteinte d’addiction émotionnelle est persuadée qu’aimer l’autre lui permettra d’être aimé en retour. Cela devient alors un amour intéressé et égoïste.

Devoir sans cesse se sentir rassuré

La personne aura besoin d’être rassurée en permanence sur les sentiments de l’autre, car elle aura besoin de combler son vide affectif qu’elle porte depuis longtemps. Elle sera persuadée que la solution a son manque d’affection sera le fait d’être rassuré en permanence par son partenaire. Elle pourra aller jusqu’à le harceler chaque jour pour qu’il exprime ce qu’il ressent pour elle. Ce comportement étouffant aura sans doute pour résultat la fuite de l’autre.

Avoir besoin sans cesse de savoir ce que pense l’autre

Du matin au soir elle pense à l’autre, se demande ce qu’il fait ou à quoi il pense, avec qui il se trouve, quand est-ce qu’elle recevra un message de sa part. Son esprit est obstrué par la pensée de l’autre, donnant priorité à des questions qui ne sont pas forcément nécessaires.

Cela va engendrer du stress et même un mal-être. Elle doit apprendre à remplacer cette obsession de l’autre.

Accepter l’inacceptable

Certaines personnes dépendantes vont pouvoir tout accepter de l’autre, comme l’infidélité, la violence, l’humiliation. Si la personne en arrive là, elle ne pourra malheureusement pas tomber plus bas, mais cette expérience peut alors produire comme un déclic et permettre à la personne de s’en sortir.

Devoir surveiller l’autre constamment

La personne dépendante peut passer sa journée à se sentir trahie ou à avoir peur de se faire tromper par son partenaire. Elle va alors surveiller ses moindres faits et gestes et sera incapable d’avoir confiance en lui, car elle n’aura alors pas confiance en elle-même. Elle peut alors provoquer chez son partenaire ce qu’elle recherchait, elle se dira alors seulement qu’elle avait raison de se méfier.

Pensez que la vie sans relation n’a pas de sens

La personne dépendante s’en tiendra à la pression que la société nous met. Être seul et heureux n’est pas compatible, il faut être marié à partir d’un certain âge, avoir des enfants et l’on vous plaindra si vous êtes seul. Une croyance née alors dans son esprit, lui dictant une fausse vérité. La personne aura alors du mal a assimiler le bonheur sans une autre personne.

Avoir peur de se retrouver abandonné

A cause d’une mauvaise expérience remontant probablement à l’enfance, la personne va recréer le même schéma dans ses relations sentimentales, car elle aura peur d’être de nouveau abandonné ou juste peur de la solitude. Elle aura donc tendance à ne pas supporter de se retrouver seule et peut même devenir dépendante des sites de rencontre afin de pouvoir retrouver de l’affection.

Avoir tendance à basculer dans la dépression après une rupture

Après une rupture il y aura deux solutions : soit la personne va tenter de passer très rapidement à autre chose afin de pouvoir vite oublier et de pouvoir combler le vide que lui a laissé son ancien partenaire, soit elle va tomber dans une dépression, se retrouvant incapable de tourner la page.