Le trouble dépressif provient souvent d’une souffrance liée à une culpabilité imaginaire ancienne et inconsciente. Elle touche chaque année entre 10 et 15 % des français soit plus de 6 millions de personnes.

Il ne faut pas confondre déprime et dépression. La déprime n’est d’ailleurs pas un terme scientifique. C’est un mot de vulgarisation, utilisé pour décrire un état de mal-être et d’inconfort, le plus souvent passager. Des coups de déprime peuvent arriver à chacun de nous.

La dépression est en revanche une véritable maladie. On peut commencer à parler d’un état dépressif quand certains symptômes se manifestent toute la journée. Ces symptômes sont : une profonde tristesse, une auto-dévalorisation permanente, la conviction que l’on ne peut pas aller mieux et des idées morbides. Sur le plan physiologique, les personnes dépressives présentent des troubles du sommeil, un comportement alimentaire anormal accompagné d’une perte ou d’une prise de poids. Lorsque tous ces signes sont présents et qu’ils perdurent, il devient urgent de consulter.

Il existe plusieurs types de dépressions :

  • La dépression majeure
  • La dépression bi-polaire
  • La dysthymie (dépression névrotique)
  • Les dépressions somatiques
  • Les dépressions réactionnelles

La dépression majeure est caractérisée par le nombre de symptômes qui confirme le diagnostic. Cette dépression est récurrente et c’est la plus fréquente. Les personnes souffriront de plusieurs épisodes dépressifs.

La dépression bipolaire, ou maniaco-dépression, est un changement d’humeur régulier, passant du rire aux larmes ou à l’énervement dans un même contexte.

La dysthymie, se caractérise par des symptômes qui durent longtemps mais d’intensité modérée, souvent associée à un trouble de la personnalité, c’est une dépression complexe. Dans cette forme de dépression les symptômes ne sont pas intenses et paradoxalement les traitements ne marchent pas très bien. Il faut alors envisager une psychothérapie.

Les dépressions somatiques sont des dépressions liées aux symptômes dus à des maladies physiques.

Les dépressions réactionnelles apparaissent suite à un événement traumatisant et déstabilisant  (divorce, licenciement, maladie, perte d’un proche, etc…)

Pour réussir à se sortir de la dépression, il faut passer par plusieurs étapes.

Première étape : Sortir du déni

La première consiste à sortir du déni. Si vous allez mal, il faut en accepter l’idée afin de vous permettre de ne plus vivre comme si de rien n’était. Votre corps et votre cerveau vous envoie un message, vous vous devez donc de réagir. Ne pas passer à l’action afin de vous aider laisserait le négatif et la dépression vous détruire.

Deuxième étape : Libérer sa parole

La deuxième étape consiste à libérer sa parole. Faites-vous aider. Cette aide pourra vous permettre de donner un sens à ce que vous traversez et vous pourrez vous sentir moins seul face à cette situation. Le changement dans votre état d’esprit sera alors mis en place car vous comprendrez enfin pourquoi vous en êtes arrivé là. Parfois les proches ne pourront pas vous soutenir,  car la famille peut elle même être une source toxique et il sera plus conseillé pour vous de vous tourner vers un personne professionnelle.

Le traitement de la personne en ambulatoire ou en clinique ne donne pas de meilleurs résultats, ça dépend de la sensibilité de l’individu mais cela pourrait surtout peut-être aggraver son cas à cause de l’isolement.

Troisième étape : Changer de comportement

La troisième étape est de changer de comportement. Il vous faudra abandonner les éléments négatifs car votre état de dépression n’est pas arrivé par hasard. Vous devrez prendre un peu de recul sur votre propre vie afin de constater tout ce qui pourrait changer pour vous permettre et surtout pour vous aider à aller mieux. Vous devez également apprendre à changer de regard sur vous même et vous auto-guider sur une voie de réussite.

Quatrième étape : Le Bonheur

La quatrième étape consiste à renouer avec le bonheur. Cela vous permettra de retrouver équilibre et sérénité et de vous délaissez peu à peu de votre enveloppe dépressive. La dépression aura seulement été une étape de votre vie permettant de cicatriser durablement en vous une blessure du passé afin de mieux avancer, sans ce poids que vous portiez depuis des années, voir depuis votre enfance. La nature, le soleil, la lumière, sont de merveilleux outils qui pourront vous aider à sortir de la dépression. Il a été prouvé que la lumière du soleil augmente le niveau de sérotonine de notre corps et peut considérablement améliorer notre humeur et lutter contre la dépression. Sortir pendant la pause déjeuner, prendre un thé dans votre jardin quand le soleil se montre, jardiner quelque soit la température, se déplacer à pied quand vous vous rendez dans un endroit proche, tout cela peut vous permettre de profiter de la nature qui vous entoure et vous apporter beaucoup de bien-être.

Astuces supplémentaires pour se sortir d’une faible dépression :

Contre la dépression de faible intensité, il existe d’autres méthodes, comme écouter de la musique, se relaxer en prenant un bain afin de se retrouver, manger du chocolat noir (car le magnésium contenu permet de diminuer les troubles de l’anxiété et du stress), allumer des bougies pour accompagner son repas ou sa boisson que vous appréciez tout en portant votre attention sur la flamme (cela aura des effets relaxant sur votre cerveau) et bien d’autres. Cela ne tient qu’à vous de trouver et de mettre en place des rituels ne pouvant vous apporter que des bienfaits.