Ne pas avoir défini clairement les objectifs

Si les objectifs d’un projet ne sont pas clairement définis, celui-ci aura une plus grande chance d’être voué à l’échec.

Par exemple, pour construire une maison, si vous n’avez pas de plans précis, il est fort probable que l’équipe de construction ne sache pas par où commencer, que le chantier soit chaotique et que la maison s’effondre avant même d’être achevée. Il en est de même pour un projet.

Ne pas avoir listé les tâches à réaliser

Cette étape est cruciale car elle permet de monter les bases d’un projet.

Si l’on oublie une tâche à ce moment-là, le projet sera faussé et sa gestion le sera donc aussi.

Listez toutes les tâches possibles et imaginables tout en étant critique vis-à-vis de cette liste: pour chaque tâche, demandez-vous toujours « De quoi ai-je besoin au préalable pour pouvoir faire cela ? » mais aussi«  Qu’est-ce que cela implique pour le reste du projet ? ».

Ainsi, en procédant de cette manière, vous trouverez par déduction de nouvelles tâches que vous auriez pu oublier, des pré-requis techniques, etc.

Ne pas définir l’enchaînement des tâches

Il faut créer un lien entre elles, les ordonner.

C’est-à-dire qu’il faut définir, pour chaque tâche, toutes les tâches prédécesseur, c’est-à-dire toutes les tâches qu’il faut réaliser en amont, avant de pouvoir réaliser une tâche donnée.

Par exemple, pour un projet “réaliser un gâteau”, la tâche « acheter les ingrédients » sera prédécesseur de préparer le gâteau : on ne pourra effectivement pas le préparer tant que l’on n’aura pas les ingrédients nécessaires (inversement, préparer le gâteau sera successeur de acheter les ingrédients) !

On appelle alors prédécesseur la tâche amont et successeur la tâche aval.

Ne pas respecter les dates fixées

Certaines tâches ont des contraintes de dates.

Prenons l’exemple de la déclaration d’impôt. Elle possède une contrainte de « fin au plus tard »le 31 mai. Si cette contrainte n’est pas respectée, votre projet “impôts” risque d’avoir des problèmes.

Il existe également d’autres contraintes : Début au plus tôt, début au plus tard, doit commencer le, doit finir le, fin au plus tôt ou fin au plus tard

Sous-estimer son planning

La sous-estimation du temps nécessaire à l’accomplissement de votre projet peut avoir des conséquences importantes sur votre budget. Vous allez dépasser votre budget prévisionnel car vous devrez payer le temps supplémentaire effectué par vos collaborateurs et les autres acteurs du projet. La livraison retardée du projet peut aussi faire manquer d’importants marchés à l’entreprise.

Mauvaise communication

Une mauvaise communication, voire l’absence totale de communication au sein de l’équipe est une des principales causes d’échec du projet. Une équipe qui ne communique pas va s’enfermer et se replier sur elle-même. L’ambiance de travail se dégrade ce qui aura des effets négatifs sur l’ensemble du déroulement et de la réussite du projet.

Ne pas croire en son projet

Ne pas croire en son projet mène déjà à un non-aboutissement de celui-ci. L’idée de le monter provient de vous, il est donc impératif que vous montriez autour de vous que vous croyez en sa réussite. Même si le projet a été réfléchi et étudié au préalable, si vous ne faites pas valoir votre confiance en lui, personne n’y croira pour vous.

Ne pas tester ses projets

Nous avons souvent le désir de mettre en production une solution avant que cela ne soit le bon moment de le faire.
Le type de test à effectuer varie en fonction du type de projet sur lequel vous travaillez.
Mais il est plus judicieux de rectifier le tir tant que vous avez encore assez de temps pour résoudre les problèmes soulevés par ces tests.